FR l NL l DE l EN

Depuis la mi-janvier, l'APS a intégré dans ses activités, la permanence téléphonique (en dehors des heures de bureau) pour le service LOCOMOBILE de la  province du luxembourg.

 

SAMARITEL clôture l'année au-delà des 1500 abonnés.


Simulation de risques - APS System

APS SYSTEM: pour l'industrie en particulier

Le centre mobile de simulation de risques industriels comprendra plusieurs logiciels interactifs APS.

 

  • Une étape « cartographie » de base mettra l'opérateur au centre géographique de la catastrophe.
  • L'utilisation de la cartographie vectorisée permettra à l'opérateur de jumeler les informations géographiques avec différentes couches de renseignements relatifs au territoire, aux bâtiments et aux divers locaux qui composent l'entreprise. De plus, une approche typiquement routière et autoroutière sera disponible.

  • Le géo référencement constituera la structure de base des mouvements de véhicules. Chaque image sera associée à un point bien déterminé et chaque point renverra en temps réel aux coordonnées de longitude, de latitude et d'altitude.

  • L'aspect humain est essentiel et primordial. Dans le cadre du programme Interreg III qui est transfrontalier, les représentants de l'industrie ainsi que des divers services de sécurité français et belges vont collaborer étroitement sous l'autorité des préfets, gouverneurs, maires et bourgmestres. A ce stade, la capacité de positionnement idéale des équipements de chacun autour de la catastrophe pourra être testée.

     

  • Le déclencheur qui sera souvent un produit dangereux focalisera toutes les attentes à travers plus de quatre banques de données différentes issues des Etats Unis, de l'Angleterre, des Pays-Bas et de Belgique.

     

  • La zone de danger apparaît comme étant essentielle. L’APS a été retenue comme expert pour établir ces zones autour des entreprises SEVESO I et pour le contrôle des zones en SEVESO II. En 2 et 3 dimensions, plusieurs logiciels différents, à la fois belges et étrangers, pourront faire calculer aux opérateurs de terrain les zones à risques.

     

  • La découverte et l'observation du bâtiment, réalisées avec l'aide de la technologie virtuelle, placeront les opérateurs dans une situation de plus en plus « stimulante ».
  • Lorsque plusieurs scénarios seront déclenchés, il appartiendra aux opérateurs de choisir les meilleures actions possibles pour combattre le sinistre. Une banque de données « images et actions » sous forme vidéo est à leur disposition.

     

     

  • Le volet industriel est primordial dans un environnement complètement reconstitué et proche de la réalité de l'entreprise. La simulation dans sa partie opérationnelle pourra se développer à partir du déclenchement de la fuite d'un produit (plus de 20 hypothèses différentes peuvent être utilisées).

     

     

  • Pour le secteur public en particulier, l'accident sur un territoire citadin ou rural et en l'occurrence à un endroit impliquant des populations est également pris en compte en 2 et 3D.

 

            

 

  • Logiciels créés et/ou utilisés
    • de plan d’urgence et d’intervention communal
    •  de plan particulier et d’intervention
      • industries
      • hôpitaux
    •  de simulation 3 D
    • de prévention environnementale
    • de « Quiz »
    • de modèle de calcul
    • de cartographie
    • de dessin
    • de réseau télécommunication satellitaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Copyright APS Marche  -  All right reserved  -  Designed by Cybernet International